Lecture en galerie

La lecture en galerie, un nouveau rendez-vous de la Galerie La Pierre Large / Le LAB pour 
faire dialoguer les images et les mots dans notre caveau, 
créer un écho particulier aux expositions présentées 
et proposer une expérience différente aux spectateurs.


 Les Lectures en galerie s'inscrivent dans la programmation de Lire notre monde / Ville et Eurométropole de Strasbourg Capitale Mondiale du Livre 2024 

Marathons de lecture

 A l’approche des JO de Paris, les Lectures en galerie prennent le large 
et se transforment en marathon !

 

Du 31 mai au 06 juillet, la galerie La pierre large présente l’exposition Danser sur les volcans d’Éric Vazzoler. Cette exposition rassemble 169 portraits en noir et blanc réalisés depuis les années 1990 en France mais aussi et surtout plus à l’est, en Allemagne et dans les états de l’ex-URSS. Dans cette foule, des sportifs viennent ponctuer la narration.

En guise de clin d’œil à l’actualité, au moment où la flamme olympique sillonne la France, nous avons eu envie de donner une place particulière à ces sportifs dans le cadre du mécénat de Parcus.mobi en affichant des photographies dans 8 parkings de Strasbourg.


Pour découvrir les affiches, il va y avoir du sport ! Deux marathon de lecture auront lieu le samedi 15 juin et samedi 22 juin de 14h à 16h.

Chaque marathon permettra de découvrir 4 sites avec, à chaque étape une lecture, et s’achèvera à la galerie La pierre large dans un moment de convivialité autour de l’exposition. Nous rallierons chaque parking à vélo et, à chaque étape, l'équipe des lecteurs-relayeurs de la pierre large mettra en voix un extrait du livre de Philippe Delerm La tranchée d’Arenberg et autres voluptés sportives


Parcours I le samedi 15 juin de 14h à 16h :
Parking Coubertin / Parking Opéra-Broglie / Parking Gutenberg / Parking Bateliers / Galerie La pierre large - le LAB. 

Parcours II le samedi 22 juin de 14h à 16h :
 Parking Étoile P2 Cinéma / Parking Saint Nicolas / Parking Centre Historique Petite France / Parking Austerlitz / Galerie La pierre large - le LAB

Gratuit sur inscription (Parcours I ; Parcours II)


Lecture en galerie

23 mars à 17h30
En écho à l'exposition Le théâtre des réalités" d'Estelle Hoffert, la Galerie La Pierre Large / Le LAB vous invite à découvrir la lecture de Première personne du singulier de Haruki Murakami (ed. Belfond) mise en voix par Bénédicte Bach. 

Dans cette nouvelle tirée du recueil éponyme, l’auteur nous dresse un portrait où « je » s’esquisse à travers les contours de son imaginaire. Un homme se souvient de ces costumes qu'on endosse pour être un autre ou être davantage nous-même.


Lecture en galerie

14 février à 18h30
Pour fêter la Saint-Valentin, la galerie La pierre large vous propose une lecture à deux voix du livre de Sara Grézelle "Les souvenirs et les regrets aussi" (éditions &esperluète ).
Avec son écriture sous forme d'instantanés poétiques d'une vie amoureuse, l'auteure décrit des rencontres d'un point de vue féminin. Entre les décalages, les déconvenues, les ratages et les espoirs, surgissent des questions : dans l'océan moderne des réseaux toujours plus abondants, comment rencontrer l'autre ? Comment se confronter à la quête d'une rencontre vraie ? Entre humour et légèreté, justesse et tendresse, simplicité, naïveté, et vulnérabilité, 

les fragments poétiques de Sara Gréselle racontent ces corps qui s'ajustent dans l'espace et le temps, solitaires, mais reliés.

Lecture en galerie

20 janvier à 18h
Il est question du corps, encore, en écho à l'exposition "61500 cm³ " 

d'Irene Gordillo dans le cadre des Nuits de la lecture. Benedicte Bach partage des morceaux choisis du "Journal d'un corps" de Daniel Pennac. Dans ce journal en forme de roman, Daniel Pennac part à la recherche du corps, de son corps. Nous qui nous sentons parfois si seuls dans le nôtre nous découvrons peu à peu que ce jardin secret est un territoire commun. Tout ce que nous taisions est là, noir sur blanc, et ce qui nous faisait si peur devient souvent matière à rire.

Lecture poétique

25 novembre 2023 à 18h

En résonance à l'exposition "Jetlag", Bénédicte Bach met en voix "Ma peau de fille" de Muriel Roche (Editions Isabelle Sauvage).
Un texte aux phrases vives et épurées, sans apprêt, sans majuscule, quelques virgules et surtout des points d'interrogations qui s'enchaînent et esquissent des tableaux qui dessinent avec une grande justesse le tourment des sentiments et des sensations. Une écriture comme une suite de polaroïds. 

Lecture performative

7 octobre 2023 à 18h 

En écho à l'exposition "Order / Disorder" de Jean-Mathieu Collard,  

Hélène Schwaller et Jean-Mathieu Collard offrent une lecture performative de la pièce de poésie sonore "Vaduz" de Bernard Heidsieck dans laquelle résonne, de façon spectaculaire, l'unique dans la diversité : à la fois une grande œuvre humaniste, et une expérience extrême de la poésie-action.